Le sensible-comme-connaissance (S2C)

Concept né d’une recherche collaborative impliquant  :

enseignants, artistes, Atsem*, chercheurs, étudiants de masters préparant
aux métiers de l’enseignement, de l’éducation, de la formation et de la culture **
 

* Agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles              ** Masters MEEF et MESFC

 

Enjeux soulevés par cette recherche-développement § :

L’évaluation. Un croisement des points de vue subjectifs plutôt qu'une méthode de contrôle réservée à des experts et dont sont exclus les acteurs concernés au premier chef par les réalités étudiées

L’éducation artistique. Prêter attention à ce qui se passe quand des enfants-élèves travaillent avec des artistes. Sans hiérarchiser a prioriles comportements, en mettant à égalité le verbal et le non verbal

Les apprentissages. Au cours de cette première école appelée maternellepar beaucoup, pré-élémentairepar d’autres, faire, écouter, dire, partager, construire, à des rythmes différents… Réussir ?

Les espaces-temps… de l’éducation et de l’apprentissage : salle de classe, atelier, studio, labo,  école tout entière. Prendre le temps, prendre l’espace, avec l’École, dans l’école… pour changer l’école ?

§ Recherche-développement réalisée dans le cadre de la Convention 2012-2014 associant Enfance Art et Langages
(Caisse des écoles, Ville de Lyon), programme de résidences d’artistes en école maternelle créé en 2002, et l’
ESPÉ de Lyon (Université Claude Bernard Lyon 1), engagée depuis 2004 dans des travaux de recherche sur ce programme.

 Télécharger le rapport